http://screeningorganisation.com/



Clients ? Saisir votre adresse Email
et le mot de passe associ
  






AccueilActualitsCommanderBibliographie
Lundi 25 Avril 2011

Terrain TERRAIN
ENTRETIEN : YVES MORIEUX
Senior Vice President & Director pour The Boston Consulting Group
L'analyse stratégique permet de "dépasser le sens commun et substituer à ses explications tautologiques ou de type « boîte noire » (...) un modèle analytique opératoire."

Yves Morieux a suivi le DEA de sociologie des organisations de Sciences-Po en 1985. Depuis, il mène un très brillante carrière comme consultant.


Il est ici avec Erhard Friedberg au Centre de Sociologie des Organisations, en février 2007.



En quoi consiste votre métier, et dans quelles conditions, à quel(s) moment(s), utilisez-vous l’analyse stratégique ?

Le conseil de directions générales... Le Boston Consulting Group a intégré l’analyse sociologique des organisations à sa démarche (1) d’investigation des mécanismes fondamentaux de la compétitivité de ses clients, (2) d’aide à la décision en ce qui concerne les leviers et scénarios de solutions faisant appel aux modifications de structures, processus et systèmes, (3) de transformation et d’accompagnement du changement dans les organisations.


Auriez-vous un ou des exemple(s) concret(s) ?
Optimisation des développements de nouveaux produits (temps, qualité, coûts) dans les systèmes de télécommunication ; Développement de l’innovation dans l’optique opthtalmique ; Amélioration des performances opérationnelles dans la banque ; Relance de la croissance d’un leader européen de l’assurance ; Amélioration de la qualité de service et de l’orientation client dans l’automobile ; Développement simultané de la croissance et des performances d’un leader mondial du voyage et du tourisme.


Dans un cadre professionnel toujours, quel est l’intérêt principal de ce mode de raisonnement ?
L’analyse sociologique des organisations, dans sa version stratégique et systémique, totalement intégrée à la démarche analytique d’ensemble, permet de relier la modélisation micro-économique des mécanismes de performance aux leviers organisationnels sous-jacents, permettant ainsi de développer les bases de l’avantage concurrentiel des entreprises.


Quels sont, à votre avis, ses aspects les plus intéressants ?
Dépasser le sens commun et substituer à ses explications tautologiques ou de type « boîte noire » faisant le plus souvent appel à des raisonnements pseudo-psychologiques un modèle analytique opératoire. L’aspect décisif à cet égard est le raisonnement hypothético-inductif appliqué à un système d’action concret, selon lequel rien n’est donné d’avance en matière de compréhension et tout doit reposer sur l’observation des faits et l’explicitation des enchainements mobilisés par l’analyse.


Pour Friedberg, "l'intervention sociologique, c'est avant tout produire une connaissance et la transférer vers le système d'acteurs concerné, de telle sorte que les acteurs responsables de ce système puissent développer un diagnostic commun et engager l'action qui en découle. » Qu'en pensez-vous ?

L’intervention sociologique comprend une dimension d’innovation, d’apport de marges de manœuvre nouvelles pour l’action. Cet aspect est un peu trop implicite dans cette définition d’E. Friedberg. Car la « production de connaissance » constitue, au sens propre, une activité créatrice.


Plus d'infos sur Yves Morieux


Screnningorganisation Editions Envoyer un mail